• Le tarif bleu D'EDF va bientôt disjoncter

    BILLET D'HUMEUREncore un mauvais coup qui va faire mal au portefeuille des français: Le tarif reglementé de EDF, dit "bleu", c'est-à-dire celui dont s'acquitte les particuliers, vit ses derniers instants. Il devrait fortement augmenter dans les années qui viennent, jusqu'en 2015, pour être progressivement aligné sur le prix du marché auquel EDF aura l'obligation de vendre son éléctricité aux opérateurs indépendants ( Powéo, Direct energie etc.)

    L'annonce en a été faite par Phlippe de Ladoucette, patron de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) le 12 Mai, devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée.   Ce qui risque de lui valoir le surnom de "Ladouloureuse" .  Borloo s'est aussitôt fendu d'un communiqué dénonçant des "rumeurs" . Quant à EDF, il a refuté des " allégations totalement fausses"

    • Prix sur-prise

     Les specialistes du dossier font comme s'ils n'avaient jamais lu le projet de loi sur la << Nouvelle organisation du marché de l'Electricité>> "NOME" pour les intimes. Ce texte prévoit en effet de façon explicite qu'en 2015, le tarif reglementé de l'Electricité devra être aligné sur le prix coutant auquel EDF cède son éléctricité à ses concurrents.

    La concurrence, rendue obligatoire par les traités Européens, est pour l'instant imposssible entre EDF et les nouveaux fournisseurs sur le marché de l'Electricité, mais cela va changer, et malheuresuement...au détriment des consommateurs !

    Ceux-ci, en effet, sont contraints d'acheter leur électricité  environ 50 € le megawatteure, à des producteurs qui brûlent du fioul ou du charbon ( très bons pour le réchauffement de la planète !) alors qu'EDF, grâce à ses 58 réacteurs nucléaires, produit la sienne à très bas prix  - 31 euros - et à pu, jusqu'à aujourd'hui, la revendre au tarif "bleu" , réglementé à 34 euros, et donc bien plus avantageux que le prix du marché.

    Pour réquilibrer le marché, cette loi prévoit donc d'aligner le tarif réglementé sur le prix du marché pour ne pas léser les concurrents d'EDF et va contraindre l'opérateur public à vendre 1/4 de son éléctricité à prix coûtant.

    Oui, mais comment fixer ce "prix coûtant"? 42 euros a réclamé Henri Proglio, le patron D'EDF devant la Commission des affaires économiques, 37 euros réplique Ladouloureuse... Mais le patron de la CRE annonce une série de hausses régulières  amenant le tarif réglementé à quasiment doubler d'ici 15 ans !

    Les analystes estiment que ce nouveau prix devrait gonfler de 2 milliards par an le résultat brut d'exploitation d'EDF... ainsi d'ailleurs que les dividendes versés à ses actionnaires, au premier rang desquels l'Etat (à hauteur de 85% ) et... ses salariés.  

    Ce qui explique que la CGT soutienne à fond le taulier D'EDF. Pour une fois, le courant passe entre la CGT et Proglio hein... mais au détriment de l'intérêt des français réduits à boucler ou non leur budget mensuel à 30 ou 50 euros prêts.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :